Les murs ont des yeux

Publié le par Crapotte

Choc visuel aujourd'hui, sur les quais de Paris, en longeant l'exposition de JR.
"JR, comme Dallas?" me demandai-je. Ben oui. Ce sont les initiales d'un photographe français discret qui préfère garder l'anonymat pour mieux exposer sur les murs du monde entier.
Sa démarche est belle : en 2008, il a sillonné les pays où la vie est la plus difficile, et a photographié des femmes. Gros plans, corps alanguis, sourires ou éclats de rire, s'affichent ensuite à taille de géants dans les quartiers de la planète. Le projet, intitulé, "Women", a déjà séduit Carthagène en Espagne, Rio de Janeiro, Arles, pour les rencontres photographiques. Il s'étale à Paris, sur les quais de l'île Saint Louis depuis quelques jours, avant Madrid et New-Dehli.
Si vous n'avez pas le temps de flaner le long de la Seine, je vous engage à  passer quelques minutes sur le doc ci-dessus. On y découvre une idée folle, généreuse et géniale, qui mobilise des énergies partout où elle passe, et pourquoi? Pour offrir aux héroïnes du quotidien de nous "parler" à travers les murs, en silence, et avec le sourire.
Comme cette jeune femme kenyane qui rêve qu'on la voit sur un train :  

 

Publié dans Artistes en coulisses

Commenter cet article

André Perchet 26/10/2009 06:17


merci pur cette information


LO 23/10/2009 10:19


Joyeux anniversaire Mme Crapotte ! Plein de bises et à bientôt...