La voix des arbres

Publié le par Crapotte


Rencontre avec Declan de Barra, auteur compositeur interprète.
Est-ce qu'on peut faire du land art avec des chansons? La réponse est oui. Et celui qui fait ça s'appelle Declan de Barra (prononcer déclanne débarra). Je connaissais déjà son dernier album, sorti en février, et chopé de rares fois sur FIP, mais je ne l'avais jamais vu en concert.  C'était hier soir, à  L'international, et j'en ai encore la chair de poule. Ce type chante comme un arbre. Seul à la guitare, les yeux fermés, il évoque de solides racines, le vent dans les plaines irlandaises, le crachin de Dublin où il vit quand il n'est pas en tournée. Il chante les forêts, les feuilles, le temps qui passe, les oiseaux. Sa musique est forte et fragile comme une oeuvre d'Andy Golsworthy. La voix  part du plus profond pour s'envoler soudain.
Mais le plus simple, c'est de l'écouter. Cliquez là, c'est un court extrait (très frustrant, c'est fait exprès…) de son dernier album A fire to scare the sun.


-Bye Crapotte! Me dit-il en partant. I 'il be back in september in Paris, come with your friends!

Parce qu' en plus, il est très, très sympa…

Publié dans Artistes en coulisses

Commenter cet article

anne boucharlat 03/06/2009 15:34

Aie aie aie , mon coeur d'artichaut bat la chamade en voyant et écoutant sa voix sensuelle !!!

sabrina 01/06/2009 01:14

tu m'appelles la prochaine fois que vs allez l'écouter?